/ Accueil / Se développer / Les dispositifs qualités et labels / Label Accueil Vélo & clientèles cyclo

label accueil vélo

Accueil_Vélo_©_J._Damase.JPG

La marque nationale Accueil Vélo garantit un accueil et des services de qualité le long des itinéraires et des boucles cyclables. 

Pourquoi devenir Accueil Vélo ? 

  • Améliorer votre visibilité auprès des touristes à vélo

  • Être présent sur les supports France Vélo Tourisme  et autres supports de communication

  • Être visible auprès des tours opérateurs spécialisés dans l’offre vélo

 

Je peux être labellisé Accueil Vélo si je suis :

  • un hébergement 

  • un loueur de vélo

  • un réparateur de vélo 

  • un restaurateur 

  • un office de tourisme 

  • un site touristique ou un site de loisir

Je dois être situé à moins de 5 km d’un itinéraire cyclable et répondre aux critères obligatoires du référentiel de qualité. 

LE GUIDE PRATIQUE

Consultez le guide pratique de la marque Accueil Vélo

DEVENIR

 ACCUEIL VELO

Toutes les informations pour devenir Accueil Vélo

Foire aux questions - Accueil vélo

1. Mon établissement doit-il être classé pour être éligible à Accueil vélo ?


Cela dépend de la catégorie de votre établissement.

> L’hébergement doit être classé en étoile (Article L311-6 du livre lll du code du tourisme) selon les normes nationales. Si l’hébergement ne dispose pas de classement réglementaire, il doit être labellisé selon les chartes de qualité référencées par le référent qualité du territoire, comme par exemple Chambre d’hôtes Référence, Qualité Tourisme Occitanie Sud de France, Gîtes de France ou encore Clévacances. > Le réparateur professionnel de vélos doit disposer de la qualification professionnelle (Certificat de Qualification Professionnelle). Dans le cas contraire, il y est possible d’accepter la labellisation si le réparateur s’engage à suivre une formation de 1 à 3 jours ou si le réparateur répond à un questionnaire pouvant attester de ces capacités : Questionnaire > Les offices de tourisme n’ont pas besoin de classement particulier. > Les sites de visites doivent proposer un accueil physique et être ouvert au minimum 45 jours en juillet et août. > Les restaurants n’ont pas besoin de classement ou de label particulier pour prétendre au label accueil vélo




2. Quel est le montant de la cotisation ?


La cotisation s’élève à 200€ par prestataire en 2021 pour une durée de 3 ans. Elle sera de 300 euros en 2022. Elle est obligatoire.

Comment faire si j’ai plusieurs activités ?

Si vous avez :

> Une multi activités : une seule structure juridique sur un même lieu mais avec 2 activités (Ex : office de tourisme et loueur de vélo, ou bien site de loisir + loueur de vélo + hébergement) : il y a autant de visites de contrôle et de plaques que d’activités mais un seul engagement et une seule cotisation.

> Une seule entité juridique avec 2 hébergements (ex. gite et chambre d’hôtes) : il y a 2 visites de contrôle et 2 plaques mais un seul engagement et une seule cotisation

> Un seul propriétaire mais 2 raisons sociales pour 2 hébergements différents et éloignés l’un de l’autre : il y a 2 visites de contrôle, 2 engagements, 2 cotisations et 2 plaques

> Une collectivité qui gère 2 sites éloignés l’un de l’autre d’un château et d’un site de visite : il y a 2 visites de contrôle, 2 engagements et 2 cotisations

> Un office de tourisme et plusieurs antennes/ points d’informations touristiques

Dans le cas d’un Office de tourisme demandant la marque pour plusieurs Bureaux d’information Touristiques (BIT), le coût dépend de l’éloignement entre ces structures.

- proche (moins de 5 km) : on considère que c’est la même structure, au même endroit, donc autant de visites de contrôle et de plaques que de BIT mais un seul engagement et une seule cotisation

- éloigné : on peut appliquer un tarif dégressif (l’Office de Tourisme paye 200 €, la 1ere antenne 100 €, la 2è antenne et celles à suivre 50 €). Par ailleurs, les visites de toutes les antennes seront obligatoires.

> Un loueur de vélo avec plusieurs antennes commerciales sur un même département.

Autant de visites de contrôle que d’antennes commerciales. Les cotisations seront dégressives (le loueur paye 200 €, la 1ere antenne 100 €, la 2è antenne et celles à suivre 50 €).




3. Existe-t-il des aides financières pour l’aménagement de mon établissement ?


Les Communautés de Communes, en partenariat avec le Conseil départemental de l’Ariège, peuvent aider financièrement, sous certaines conditions, les structures touristiques en termes de création, d’extension ou de modernisation :

  • Établissements d’hébergements touristiques (meublés de tourisme, maisons d’hôtes, gîtes d'étape et gîtes de groupe, hôtellerie de plein air, hôtels.
  • Établissements de restauration
  • Établissements touristiques et de loisirs

Les projets doivent être en cohérence avec le schéma départemental de développement touristique.

Pour plus d’informations, contacter la Direction du Développement Territorial, de l’Économie et du Tourisme – Service Tourisme du Conseil départemental : Patricia REYNAUD – preynaud@ariege.fr / 05 61 02 09 51




4. Comment se déroule la visite de contrôle ?


Une fois le rendez-vous convenu avec le référent qualité, la visite va permettre de vérifier que l’établissement respecte tous les critères obligatoires et optionnels du référentiel Accueil Vélo. Ensuite, une convention est signée, la cotisation payée et le référent remet au prestataire le panonceau Accueil Vélo ainsi que la documentation nécessaire au bon déroulement de préparation à l’accueil des clients.




5. Sur quel site(s) mon établissement va-t-il être visible ?


L’établissement du prestataire labellisé est visible sur le site national de France Vélo Tourisme puis sur le site grand public de lAgence de Développement Touristique .

Il est très vivement conseillé au prestataire de communiquer sur l’obtention du label via son propre site internet et les réseaux sociaux, c’est aussi une positionnement marketing pour sa structure.




6. Puis-je actualiser les informations moi-même ?


Si vous souhaitez mettre à jour des informations sur votre établissement, adressez-vous à au référent qualité Accueil Vélo,

à savoir Caroline Bayard // caroline.bayard@ariegepyrenees.com




7. Comment mettre en place le transport des bagages et des vélos ?


Ce critère obligatoire fait l’objet d’une réglementation qui interdit le recours aux solutions pragmatiques (le transport par l’hébergeur) dans le cas où celui-ci est payant. D’autres solutions gratuite existent :

> Le service gratuit : l’hébergeur peut assurer lui-même le transport des bagages et des vélos à condition d’appliquer une rémunération globale à la prestation. L’hébergeur doit cependant veiller que l’assurance de son véhicule couvre les déplacements professionnels et les marchandises/personnes transportées.

> Le service payant : le transport de bagages et des vélos constitue un règlement du transport public routier de marchandises, qui ne peut être exécuté que par une entreprise inscrite au registre électronique national des entreprises de transport par route. La liste des entreprises inscrites est disponible sur le site internet du ministère chargé des transports.

> Le service de transport de personnes : peut être assuré par un hébergeur gratuitement sous réserve que le transport soit réservé à la clientèle et ne constitue pas une concurrence déloyale par rapport aux entreprises de transports. L’hébergeur doit limiter ce type de service aux acheminements de son établissement depuis ou vers une gare. Tout autre service est un transport public routier soumis à l’ensemble des règles qui régissent l’accès à la profession et au marché du transport public.




8. Quels sont les indispensables du kit de réparation ?


Voici une liste d’accessoires à mettre à disposition pour les clients : la pompe à vélo à pied (embouts presta et schrader), rustines (rondelles adhésive), dissolution (pour réparation des chambres à air), lubrifiant (en bombe ou tube), jeu de clés (clés à six pans ou clé allen), kit de brossage de nettoyage, extracteur de manivelles (pour démonter les manivelles sur un cycle), clé à rayon (pour dévoiler une roue).




9. Si l’établissement change de propriétaire, la marque Accueil Vélo est-elle toujours valable ou bien les nouveaux propriétaires doivent-ils faire une nouvelle demande ?


Lorsqu’un établissement ferme ou change de propriétaire, le label disparaît. Une nouvelle demande de labellisation doit être effectué.




10. Suis-je obligé d’accepter des clients à la nuitée ?


Ce n’est pas une obligation. Cependant, ce service correspond à la demande de la clientèle itinérante.





Besoin d'une info ?

Caroline, du label Accueil Vélo

caroline.bayard@ariegepyrenees.com

05 61 02 06 93

caroline BAYARD.jpg
Caroline

Label Accueil Vélo